Soeurs du Bon Secours en Afrique du Sud

Histoire et Origine

En avril de 2008 quatre Soeurs du Bon Secours, deux du Pérou et deux d’Irlande, sont allées au Diocèse de Tzaneen, Limpopo, Afrique du Sud. Ce fut la première communauté du Bon Secours en Afrique du Sud. Les Soeurs y sont allées pour répondre l’invitation de l’Evêque Hugh Slattery, MSC, Evêque du Diocèse de Tzaneen pour participer à la réponse du Diocèse de Tzaneen à l’épidémie du VIH/SIDA en Afrique du Sud.

Dans le Diocèse de Tzaneen les Soeurs travaillèrent avec d’autres communauté religieuses et beaucoup de laiques pour fournir des médicaments et prendre soin des gens qui avaient le VIH/SIDA. Les Soeurs du Bon Secours ouvrirent une clinique dans le Diocèse en juin de 2008.  Ce fut la troisième clinique financiée par le Projet d;Urgence pour le Soulage du SIDA (PEPFAR) dans le Diocèse de Tzaneen. Elles ont soigné beaucoup de gens qui souffraient du VIH/SIDA et d’autres maladies liées depuis l’ouverture de la clinique jusqu’au jour de sa fermeture en mai de 2013. Quand le gouvernement sudafricain acepta la responsabilité de soigner son peuple, les fonds de PEPFAR venant des Etats- Unis ont cessé et on a fermé la clinique. Ce fut quelque chose de positif pour le pays quoique les gens se sont sentis tristes au moment de la fermeture.

En 2009 pour répondre à l’arrivée des garçons refugiés du Zimbabwe qui cherchaient à manger et une education, les Soeurs du Bon Secours ouvrirent un asile. Cet asile était pour les garçons sans domicile que le prêtre de la paroisse ou la police trouva dans les rues ou dans la brousse. Ils conduisirent ces garçons à l’asile et ils pouvaient assister à l’école paroissiale ou l’école du gouvernement local. Les Soeurs aidèrent les garçons en leur offrant des classes de catéchisme et en les préparant à recevoir le baptême et la première communion. Ils les aidèrent aussi à résoudre des situations psychologiques difficiles en leur proposant des conseils et leur soutien. En avril de 2013 on a fermé l’asile et on a transféré les garçons à une maison établie par les Eglises Chrétiennes du village. Ceci fut positif  parce que la maison avait été construite pour ce but en particulier et les garçons ont pu être inscrits dans les registres d’état.

Les Ouevres Aujourd’hui

A présent les Soeurs soutiennent les garçons quand ils ont des problèmes. Elles continuent à offir des classes de relgion et les consuisent à l’Egilse Catholique pour aller à la messe et à d’autres fonctions religieuses. Dans la communauté les Soeurs continuent à visiter les maisons comme elles l’ont fait depuis le début. Les Soeurs servent aussi des repas dans une soupe populaire ouverte il y a un ans sur le terrain de l’église paroissiale. Ils servent de la soupe et du maïs aux hommes en chômage et réfugiés. Le nombre d’hommes qui viennent manger tous les jour varie, mais c’est très commun voir entre 45 et 50 par jour.

Le taux de chômage en Afrique du Sud est très haut, presque 30%. Avec l’arrivée de plus en plus de réfugiés du Zimbabwe, la nécessité de cette soupe populaire va augmenter.

Histoire

Les Soeurs du Bon Secours furent fondées à Paris, France au moment de la Révolution Française pour soigner les malades et les agonisants à domicile...

Apprendre encore plus

Mission

Pour nous c’est une question de conduire les gens vers l’intégrité et de les aider à savoir qu’il y a un Dieu qui les aime...

Lire la suite

Vocations

Dieu vous appelle-t-il à une vie de soeur catholique consacrée par des voeux? Etre une soeur vous ouvre tout un monde de possibilités...

Rejoignez-nous
RESPONSABLE DE PAYS
Pour plus d’information
Pour apprendre plus de l’histoire des Soeurs du Bon Secours en Afrique du Sud, contactez:
Sisters of Bon Secours
Tzaneen Mission
POB 4306
Louis Trichardt
Limpopo South Africa 00920